Réflexion du moment

Réflexion qui vaut ce qu’elle vaut (suite à mon rêve de cette nuit) Il est temps de réinvestir le religieux dans le bon sens du terme, le rejet de la religion par certaines cultures, sous couvert du caractère culpabilisant des préceptes (enfin de la façon dont ils sont interprétés pour asseoir une hiérarchie) conduit à une impasse.


Le leurre est de nous croire que nous sommes tous assez conscient pour intégrer la limite et l’empathie, de manière innée. Il n’est en rien.
Tout s’apprend l’amour comme la haine.
Cette désertification conduit à la prise de pouvoir de personnes qui s’en servent pour assouvir leurs fantasmes, et pervertissent la lettre même de ce qu’ils prétendent défendre.
Ce n’est pas d’hier, mais il est temps que des référents religieux prennent leur responsabilité et fassent leur travail d’éducation

Il ne s’agit pas de rentrer dans une guerre de religions, mais dans une vraie éducation à la religion qui est partie intégrante de notre inconscient collectif.
Concernant la religion, Dieu sait que j’ai du mal avec cette organisation depuis que je suis jeune, je me souviens encore de m’être étendue sur le sujet sur ma première dissert en seconde que mon prof avait apprécié mais m’avait fait remarquer le caractère un peu orienté anti-religion ou plutôt anti-religieux.

C’est de se servir de la religion, des prophètes comme outil d’asservissement au lieu de nous amener à nous élever à la compassion, et à l’unité qui me fait réagir.
>Nous naissons, nous nous individualisons, mais là d’où nous venons et là où nous allons est commun à tous.
Dans nos sociétés, La religion a était désinvestie au profit de la” spiritualité”, qui est appréhendé de manière déformée….de manière parcellaire, ou sous l’angle de l’ego, sans vrai perspective, ou du développement personnel qui nous fait tourner en rond sur notre nombril, nos blessures, nos relations.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *