Prendre une décision: une méthode en 8 points

Une décision prise doit mener à une action

Parfois bousculer par tout ce qui nous arrive, le quotidien, on tend à perdre le fil, à laisser les dossiers de la vie en souffrance et à les voir s’entasser sous nos yeux, dans notre tête, et tout devient indéchiffrable, insoluble.

De cette situation peut naitre une vraie souffrance physique, psychique et émotionnelle. On ne vit plus, on survit au milieu d’une vie qui ne semble plus nous appartenir. On se sent dépossédé.

Nous sommes faits pour être créateur de notre vie. Être créateur de notre vie, c’est se mettre en mouvement pour donner vie à ses rêves, à ses envies.

Un état d’être apaisé, un état d’esprit clair est nécessaire.

Je vous propose une “méthode” en quelques étapes pour y voir plus claire, l’idéal est de faire cet exercice après un moment de pause, une méditation, de profondes respiration, un soin reiki pour les initiés afin d’être dans un accueil de ce qui vient.

Les étapes:

1- Prendre les situations les unes après les autres, les poser sur papier, faire un résumé de la situation;

2- Définir la situation de manière subjective, émotionnelle, ce qui nous touche, ce qui nous perturbe, les émotions que cela réveille en nous: colère, tristesse, peur, joie;

3- Définir la situation de manière objective: les enjeux matériels;

4- Définir la situation en se mettant à la place de l’autre (dans la mesure du possible), faire preuve d’empathie si vous souffrez de la situation, dites vous qu’il y a peu de chance que vous soyez seul;

5- Fixer les objectifs que l’on souhaite obtenir sans porter de jugement, ni mettre de pression et d’attente, faites vos vœux;

6- Réfléchir au(x) moyen(s) d’action en sa possession pour mettre en œuvre;

7- Se faire aider si vous sentez un blocage à une étape du processus;

8- Mettre en œuvre votre décision, passer à l’action à la lumière de votre compréhension du moment.
En effet, rien n’étant figé, ce que vous décidez est amené à évoluer en fonction de vos aspirations qui changent, d’un environnement qui vous répond. C’est un processus perpétuel, c’est un processus de vie.

Nous pouvons aussi arrivé à la fin du processus et décider que finalement l’idée poursuivi n’a plus lieu d’être, est obsolète, renoncer à quelque chose, c’est aussi agir, c’est laisser la place à autre chose qui a plus a raison d’être.

Passer à l’action c’est donner vie à ce qui est essentiel pour nous, c’est se libérer des attentes, des fantasmes,en se confrontant ce que nous pensons au monde, aux autres.
L’année 2015, nous y invite fortement.

Cet article est une forme de mise à jour d’un article paru initialement en mai 2014 sur ce site.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *